ARCHITECTES


3ème Prix - IMT - CSEM

A cet endroit il y a une inflexion géomorphologique qui fait de ce site un passage naturel reliant différents plateaux remarquables de la ville. Cet accident topographique est souligné par l'organisation topologique des habitats qui l'occupent ; ils ont un rapport au lieu qui précise sa structure naturelle. Le projet proposé s'inscrit dans cette particularité, se plante dans la logique de ce décor singulier, cueille la valeur formelle inhérente au relief pour tisser un lien avec son contexte...
Si le scientifique cherche à savoir, l'architecte cherche à faire voir ; dans le cadre de ce projet nous avons mis - à la fois - nos pas dans ceux d'un scientifique et ceux d'un paysagiste…
Ici la matière première du projet est le parc, il joue le rôle principal, la figure centrale : il a suscité manipulations et expérimentations de formes afin que sa nature – qui aime à se cacher – se dévoile et signe son apparition: il en est ressorti une géométrie dont la rigueur des formes récursives se combinent étrangement avec une dimension aléatoire, il en va ici d'accéder à la fois aux géométries de lignes courbes et à une organisation aussi rigoureuse que celle de la géométrie rectiligne.
Le dessin du parc vise le mariage de tracés les moins prévisibles dans leur enroulement et leur inflexions avec une nécessité mathématique : foliums, bifoliums, trifoliums etc...
Naît alors un rapport dynamique entre le bord de la parcelle et son centre, l’urbain et le jardin : quoi de plus intéressant d'avoir si près de soi la rumeur de la ville, le flot des voitures et de plonger en même temps au cœur de la nature. Tout le caractère du projet naît ainsi de celui de la ville et du jardin.
La complexité de cet enchevêtrement fait ressurgir une constellation spatiale aussi intransigeante qu'évidente : au centre, dans le jardin public les espaces sociaux et administratifs, en périphérie les laboratoires et les bureaux.

procédure : concours entreprise générale
volume SIA : 85’000 m3
surface de plancher : 23’000 m2
coût de construction : 65 Mio
planning : 2010
maître d'ouvrage : Etat de Neuchâtel
en collaboration avec : HRS
team : Michel Egger, Eric Ott, Salvatore Chillari, Michael Desaules, David Lombard, Sabrina Pais