ARCHITECTES


Bâtiment administratif

Notre réponse s’inscrit dans le respect et la mémoire du lieu, en gardant un rythme d’entrepôts industriels. La place de l’Europe se distingue comme échangeur urbain reliant les divers moyens de locomotion. Les rue intérieures du Flon sont des cordons « branchés » sur cet échangeur. Ces cordons sont définis par les bâtiments de la vallée et créent en même temps des possibilités de filtrer cette dernière d’est en ouest, et du nord au sud.
Notre projet a donc pour vocation d’insérer sans entrave un nouveau bâtiment dans ce contexte de pleins et de vides et de définir clairement l’angle nord-ouest du périmètre.
L’idée est d’implanter un nouveau volume sur une plate-forme unique pour ne former qu’un seul bâtiment s’exprimant en trois corps et deux cours ; celles-ci étant non accessibles et constituées par des bassins.
De part sa disposition en trois pleins et deux vides reliés par le sous-sol, le programme cherche son expression en respectant les « règles du jeu » : plein/vide plein/vide plein/vide plein/vide. Afin d’assurer la privacité des surfaces, le cheminement public est dirigé sur les extrémités où se trouvent les accès aux services et bureaux.
Les espaces entre les corps du bâtiment sont alors des percées privées et privilégiées, reliant ainsi l’intérieur et l’extérieur du Flon avec la ville.
La trame du bâtiment de 1.50m est compatible et complémentaire avec les divisions de bureaux. Exprimées en façade, les multiples possibilités d’aménagements intérieurs sont porteuses de l’expression architecturale. Celle-ci est à la fois structurale et technique, et s’inscrit dans une tradition « industrielle ».
Les montants verticaux sont à considérer comme des « gaines » techniques et source de ventilation naturelle pour les surfaces de bureaux.
Il est envisagé que les façades, ainsi que les dalles, soient actives techniquement afin d’assurer une économie importante dans les besoins énergétiques non renouvelables.
Constituées de deux bassins situées entre les trois corps du bâtiment, ces cours sont bordées par les façades lisses du projet. L’eau. par réflexion, apporte une profondeur et une ambiance spécifique au lieu. Les plans d’eau jouent le rôle de passerelles virtuelles entre la rue de Genève et la place du Flon. On reconnaît ici l’expérience de la plateforme, où l’eau devient le niveau de référence dans une ville en pente.
Il est possible de connecte les corps du bâtiment par des passerelles suspendues dont les positions peuvent être définies en fonction des besoins.
Une place est proposée au sud du projet, en dialogue direct avec l’artère centrale et pédestre du quartier du Flon. Aménagée en grille métallique, comprenant une fontaine praticable en « jeu d’eau », elle remémore les eaux du Flon qui coulent à 18 m de profondeur.

procédure : concours
volume : 59’000 m3
surface de plancher : 17’000 m2
coût de construction : 41 Mio
planning : 2003
maître d’ouvrage : LO Immeubles SA et Ville de Lausanne
en collaboration avec : Concept Consult sàrl
team : Michel Egger, Eric Ott, Salvatore Chillari