ARCHITECTES


Halle de chars

A travers ce projet, notre objectif vise à perpétuer l'unité bâtie du lieu. Dans cette intention, nous implantons l'atelier de façon à ce qu'il termine la série de bâtiments construits en aval de la route ; et en amont, nous disposons la halle de sorte à suggérer l'extension future.
Nous utilisons le même langage architectural que celui des halles existantes, mais tentons d'exalter l'expression qu'il dégage. Ainsi :
- les murs, qui assurent le soutènement et l'élévation, sont construits en béton caverneux. Comme ce matériau demande de l'épaisseur, il offre davantage de masse au projet.
- la toiture, par sa grande portée, exprime de l'élancement et de la légèreté, ce qui contraste avec la masse des murs. Sa structure est orientée dans le sens longitudinal pour éviter les piliers en façade, pour la protéger de toutes collisions et pour offrir une flexibilité maximale.
L'atelier est éclairé par les grands vitrages au Nord et les portes basculantes situées au Sud. L'avant-toit de six mètres en porte-à-faux assure la protection solaire.
Dans la halle, des cubes disposés en damier dans l'épaisseur de la toiture répartissent la lumière du Nord d'une manière homogène.

procédure : concours
volume : 39’000 m3
surface de plancher : 4’700 m2
coût de construction : 19 Mio
maître d’ouvrage : Confédération helvétique
en collaboration avec : Marc Beyeler, Pongiluppi Roberto
team : Michel Egger, Eric Ott